Copyright : Marc Ginot

Le point sur le projet Dimoné, son nouvel album, les suites de la Carte Noire après l'excellent concert au Théâtre Jean Vilar à Montpellier en janvier 2013, sa participation aux ZAT. Avec poésie bien sûr !

L’artiste

Dominique Terrieu : Chant, Guitare

Jean-Christophe Sirven : Clavier

Plein les yeux, plein les oreilles




Dimone "Pas Manhattan" par dimone34

La rencontre électrique avec Dimoné

Quelle est l'actualité de Dimoné ?

Dimoné : la finalisation de l'album que j'espère voir sortir avant fin 2013, pour avoir le temps de lui faire prendre l'élan nécessaire, que ça se sache... On va avoir un bel été pour mixer l'album. Et l'entourage professionnel s'étoffe, avec les hivers rigoureux que nous avons ! On s'est fait découvrir sur scène, on s'est fait repérer. On tutoie des gens maintenant. Dany [Lapointe, directrice du festival Printival] est devenue ma manageuse. Nous négocions avec un tourneur mais je préfère être prudent tant que rien n'est fait. A priori on a le distributeur, L'Autre Distribution. L'idée c'est la fameuse synergie entre le tourneur pour les dates et le distributeur pour le support. Reste à faire un calendrier de sortie, quand je dis fin 2013, ce sera peut-être plus certainement début 2014. Et donc effectivement le mixage s'opérera dans les mois qui viennent.

Sur scène il y de l'évolution également...

Dimoné : oui, sans aller jusqu'à parler de catalogue, nous avons des propositions multiples, en duo ou en groupe. Avec Jean-Christophe Sirven (clavier), nous rebondissons de concerts en concerts, comme celui au Chainon Manquant en septembre dernier, ou plus récemment au festival ProPulse en Belgique qui nous fait rebondir sur une mini-tournée là-bas cet automne. Donc encore des choses qui arrivent avec un album qui a mine de rien quatre ans... et c'est une bonne surprise que de continuer à tourner avec ce tour de chant. Nous avons quelques dates prévues cet été, mais ça reprend surtout en septembre, comme un concert avec Stéphane Méllino, l'ancien guitariste des Négresses Vertes, qui est un gars du coin.

Et puis le projet La Carte Noire.

Dimoné : oui j'ai fait une revisite des chansons de mes quatre albums (les trois sortis, et le prochain qui arrive) avec Sega, Benilde, Messo et Jean-Christophe*. Il y a déjà trois concerts prévus cet été avec ce projet : un dans les Landes à Musicalarue (Luxeuil), un festival complètement farfelu, comme une féria musicale, où on ne lâche pas les taureaux dans les rues mais les musiciens sur la scène, et deux autres dates en région, une à Vergèze, et une autre dans l'Hérault en juin.

Quel regard as-tu sur les propositions que tu fais aux ZAT** ?

Dimoné : Artistiquement c'est un défi intéressant, politiquement aussi. Bon, politiquement, c'est un grand mot, mais c'est une commande de la Ville et il y a des enjeux : culturels, artistiques, politiques, et ça c'est excitant. Je ne me raconte rien, mais j'essaye de proposer quelque chose d'entier là-dedans. Ensuite c'est une forme qui me permet d'inventer. Les vidéos faites avec Renaud Papillon Paravel, c'était très chouette, mais ça va peut-être évoluer. Ça m'a mis sur un chemin de création mais la proposition va évoluer... pour la prochaine ZAT ce ne sera certainement pas une vidéo, mais quelque chose de performé à partir de morceaux réarrangés... Une forme oblique, différente d'un simple concert... ça me met sur un chemin d'expérience et d'audace, en tout cas à mon endroit.

Un concert en appartement, c'est à la mode en ce moment ?

Dimoné : oui, je vois que sortir, ces temps-ci c'est plutôt rentrer. On va plus voir des artistes, on les invite chez nous, ça va mieux avec mes pantoufles. Et oui on a fait ça cette année, avec le festival Chant'Appart qui est historiquement un des premiers à avoir chaussé les pantoufles aux artistes, et c'est vrai que c'est génial... Quelque part c'est beaucoup plus flippant que de faire un Zénith... tu es chez l'accueillant, que tu ne connais pas, avec ses amis, son réseau, tu ne sais pas à quelle sauce tu vas être mangé. C'est très excitant !

* Benilde Foko (basse), Sega Seck (batterie), Messo Messo (guitare) et jean-Christophe Sirven (claviers) ont rejoint Dimoné pour la Carte Noire, concert unique joué au Théâtre jean Vilar le 24 janvier 2013.

** Zone Artistique Temporaire, événement culturel pluri-disciplinaire proposé tous les trois mois par la Ville de Montpellier. Voir la vidéo ci-dessus "Pas Manhattan", proposée pour la ZAT d'avril 2013.

Prendre contact avec l’artiste

Dany Lapointe : manager (06 72 32 54 12)

Mail : danydimone[at]gmail.com

Site internet de l'artiste : www.dimonelesite.com

 

Poster un commentaire