L’Atelline, Lieu de Fabrique Arts de la Rue Languedoc-Roussillon, et la CIA, Compagnie Internationale Alligator, sont désormais deux entités séparées. La seconde avait créé la première il y a neuf ans et en assurait l'animation, l'administration et le développement du projet. Aujourd'hui, le lieu de fabrique est géré par une structure dédiée. Le communiqué de presse.


Il y a 9 ans, les artistes et l’équipe de la CIA - Compagnie Internationale Alligator - ont développé une nouvelle activité d’accueil en résidence de compagnies et d’accompagnement à la création : L’Atelline, Lieu de Fabrique Arts de la Rue Languedoc-Roussillon.

Cette volonté militante de transmettre ses savoir-faire et de doter la région d’un outil structurant au service de la création artistique dans l’espace public, est soutenue, dès le départ, par le Conseil Régional et la DRAC Languedoc-Roussillon, le Conseil Général de l’Hérault et la Municipalité de Villeneuve-lès-Maguelone.

Durant ces années, elle a porté ce projet au service d’artistes régionaux et nationaux, tout en développant des actions artistiques et culturelles auprès de nombreux territoires et de leurs habitants.

L’Atelline a développé et affirmé progressivement son projet au croisement de la création contemporaine en espace public et d’enjeux de société plus larges relevant de l’exercice démocratique et citoyen et de la mutation des territoires.

Aujourd’hui, pour renforcer son ancrage territorial, pour continuer à accompagner au mieux la création artistique, pour répondre aux enjeux de l’intervention des artistes dans l’espace public aux côtés d’autres professionnels, et relever les nouveaux défis de son développement régional et national, l’Atelline prend son envol.

En prenant appui sur cette histoire, sur des valeurs communes, cette évolution choisie permet à la compagnie comme à l’Atelline de se recentrer chacune sur son cœur de mission, de réaffirmer son espace de travail spécifique et de déployer ses activités.

L’association l’Atelline a été créée en août 2014 et porte maintenant de manière autonome son projet depuis le 1er janvier 2015. Les artistes fondateurs de l’Atelline restent impliqués en participant à sa gouvernance aux côtés de nouvelles personnes issues d’autres secteurs professionnels : la formation et l’insertion professionnelle, la sociologie, l’urbanisme, le paysage.

Nous sommes aujourd’hui fiers du travail accompli, enrichis par cette expérience de partage et de rencontres.

Informations complémentaires : http://www.cia-alligator.com


Article Publié le 10 Février 2015

Poster un commentaire